Les étapes pour réparer un carrelage qui se soulève

Un carrelage qui se soulève est parfaitement inesthétique, car il forme des vagues sur votre sol. Plusieurs raisons peuvent être à l’origine de ce phénomène. En effet, les causes de carrelage qui se soulève peuvent être nombreuses comme un sol mal préparé avant la pose ou des joints secs et endommagés. Heureusement, il existe des solutions pour remédier à un carrelage qui se soulève.

Devis professionnels gratuits de rénovation de carrelage

Les causes d’un carrelage qui se soulève

Le carrelage est un choix fréquent dans la plupart des pièces de la maison comme la salle de bain, la cuisine et la buanderie. Malgré sa polyvalence et sa réputation, le carrelage peut toujours bouger, se décoller ou même se casser. Ces problèmes doivent être vite réglés avant qu’ils ne s’aggravent. Les méthodes sont différentes selon les situations. À noter d’ailleurs que plusieurs raisons peuvent entrer en cause :

  • La pièce, la chape et la dalle où le carrelage est posé peuvent subir des changements brutaux de température.
  • Les carreaux sont posés bord à bord et ne possèdent pas de joint pour les séparer.
  • Le sol sur lequel le carrelage est posé est mal nettoyé avant la pose ou n’est pas parfaitement plat.
  • Les joints sont trop secs ou endommagés.
  • La pièce manque de joints périphériques.

Exigez des devis gratuits de rénovation de carrelage

Méthodes pour réparer un carrelage qui se soulève

Plusieurs solutions sont à envisager pour réparer un carrelage qui bouge et se soulève.

1- Recoller les carreaux soulevés

Le meilleur moyen pour réparer un carrelage soulevé consiste donc à le recoller. Cette opération doit se faire étape par étape en commençant par enlever le joint carrelage, puis retirez délicatement les carreaux décollés à l’aide d’une spatule. Ensuite, pensez à bien préparer le sol en vous assurant qu’il soit bien lisse. Grattez les résidus de colle sèche sur le carreau et préparez le mortier-colle pour un double encollage. Enfin, appliquez un primaire d’accrochage si besoin et placez le carreau en l’ajustant bien.

2- Ajouter une colle adhésive spéciale carrelage

Certains magasins spécialisés vendent des tubes d’adhésif de réparation élastomère. Ils sont spécialement réservés à régler les problèmes de revêtements qui se soulèvent. Ce type de colle s’adapte aussi bien au carrelage, au sol en pierre ou en marbre. Pour ce faire, percez des trous dans les joints qui contournent les carreaux. Aspirez la poussière générée et nettoyez les carreaux. Ensuite, vous devez injecter la colle réparatrice dans les trous au moyen d’un pistolet à calfeutrer. Enfin, réappliquez un joint pour avoir une finition correcte.

3- Faire appel à un professionnel

C’est sans doute la meilleure solution pour réparer un carrelage qui se soulève. Et ceci, notamment si les carreaux soulevés sont d’une grande quantité. Dans ce genre de cas, un professionnel sera capable de ragréer le sol, de le réparer au mieux et de recoller ou changer les carreaux qui soulèvent. Il sera également en mesure de remettre le carreau à un même niveau de surface. Pour couronner le tout, un professionnel saura vous conseiller sur les recours à la garantie décennale des constructeurs et entrepreneurs en bâtiment.

Comparez plusieurs devis de rénovation de carrelage

Pose de carrelage : les erreurs à éviter

La pose de carrelage est accessible à tout bon bricoleur à condition de respecter certaines règles de bases. En effet, le carrelage doit être installé de manière conforme et suivant les règles de l’art pour éviter les problèmes de soulèvement. Avant tout, ne pas bien préparer le support sur lequel sera posé le carrelage est une erreur fatale. Cela peut causer un mauvais encollage du carrelage. Le support doit être parfaitement propre, plane et net.

Autre erreur, ne pas choisir une colle de carrelage de bonne qualité. Cela permettra de bien assurer l’encollage du carrelage et d’éviter le décollement. Pour choisir une colle de bonne qualité, fiez-vous à sa force d’adhérence, sa capacité à se déformer, sa résistance au glissement et autres. Prenez aussi en compte son niveau de résistance, son exposition à l’eau, le type de carrelage et l’environnement intérieur et extérieur.