Conseils de choix d'un carrelage écologique

Il existe de nombreux carrelages écologiques sur le marché. Un carrelage écologique est caractérisé par une conception respectant l’environnement, allant de l’extraction jusqu’à la gestion des déchets. Le but est de limiter au maximum l’impact sur l’environnement tout au long du processus de fabrication. Pour être certain de tomber sur un carrelage bio, vous devez tenir compte de certains critères.

Demandez des devis gratuits de pose de carrelage

Focus sur le carrelage écologique

L’usage de matériaux écologiques pour la construction est une préoccupation de plus en plus présente en France. Le but est de construire avec des matériaux durables et de moins en moins polluants. L’industrie du carrelage se trouve au centre de cette préoccupation, car les carreaux traditionnels sont très nocifs pour l’environnement. Ceci explique la destruction des terres et sous-sols à cause des carrières d’exploitation indispensables à la production de matières premières.

De même, pour concevoir de la céramique, la cuisson de l’argile nécessite trop d’énergie, sans compter la quantité importante de déchets. Enfin, le transport des matériaux entre également en cause dans le non-respect de l’environnement. C’est pour réduire l’impact environnemental que les carrelages écologiques ont été conçus. Le label nommé « écolabel » fixe les règles à respecter pour que les carrelages puissent être qualifiés « écologiques ».

Gratuit : devis de pose de carrelage

Les différents types de carrelage écologique

Désormais, vous avez la possibilité de vous orienter vers des carrelages écologiques.

Le carrelage en verre recyclé

Les carrelages mosaïques et pâtes de verre sont de plus en plus populaires dans les salles de bain et les piscines. Vous pouvez désormais privilégier ceux en verre recyclé si vous êtes soucieux de l’environnement. Le verre a l’avantage d’être recyclable à l’infini, d’autant plus qu’il prend plus de 1 000 ans à se dégrader dans la nature. Vous trouverez sur le marché du carrelage en verre conçu à partir de verre recyclé, permettant de limiter l’empreinte écologique d’une construction.

Le carrelage composite

Ce type de carrelage écologique est composé de 70 % à 80 % de minéral et 20 % à 30 % de synthétique. Le composant minéral est recyclable et le composant synthétique est écologique. Ce qui donne un carrelage très respectueux de l’environnement. En prime, ce modèle de carrelage peut être équipé d’un adhésif pour faciliter la pose sur un support propre et lisse. Très léger, le carrelage composite est généralement constitué de carbonate de calcium et de résine.

Le carrelage recyclé

Le carrelage recyclé bénéficie de près de 100 % de l’emploi de surplus et de reste de carrelage, outre l’émail. D’après l’ICEB, le carrelage possède une durée de vie moyenne de 50 ans. Les travaux de rénovation génèrent chaque année une grande quantité de déchets. Certains fabricants récupèrent désormais ces déchets pour les recycler et en faire de nouveaux carrelages. Les carrelages recyclés sont associés aux processus de fabrication et de production écoresponsable pour en faire un produit totalement écologique.

Obtenez plusieurs devis de pose de carrelage

Les caractéristiques d’un carrelage écologique

Selon la certification écolabel, les carrelages écologiques doivent présenter certaines caractéristiques, à savoir :

  • La minimisation de l’impact environnemental durant l’étape de sélection et d’extraction des matières premières. En d’autres termes, les composants des émaux tels que le plomb, l’antimoine ou encore le cadmium laissent place aux composants plus naturels et plus sains.
  • La minimisation de la consommation d’énergie durant la phase de production pour le gaz, l’électricité et l’eau.
  • La réduction de l’émission d’agents polluants dans l’atmosphère, notamment le fluor, les oxydes d’azote et le dioxyde de soufre qui sont constamment contrôlés par des laboratoires accrédités.
  • Une bonne gestion des déchets, c’est-à-dire que 70 % des déchets solides doivent être recyclés par un système de tri et par le recyclage. Les carreaux imparfaits ou cassés crus font l’objet d’un broyage et réintègrent le processus de production.

À l’heure actuelle, moins de 30 % des carrelages proposés sur le marché sont éligibles à l’écolabel. Mais on ne peut qu’espérer que ce chiffre augmente. Des organismes indépendants se chargent de contrôler ces produits en continu en vérifiant leurs conformités aux critères environnementaux et de performance. Ces carrelages certifiés portent une petite fleur bleue et verte comme marquage.